Home chef

Site d'un cuisinier Berrichon passionné qui vous donneras des recettes, des astuces , des infos, etc…

Pain perdu 15 mars 2012

Filed under: dessert,Petits dèj et goûter — samgraphic18 @ 21 h 13 min
Tags: , , , , , , ,

Pain perdu

.

.

Le pain perdu est un mets à base de pain trempé dans un mélange de lait et d’œuf puis cuit.

Les œufs sont battus et mélangés à du lait. Le pain est coupé en tranches et les tranches sont trempées dans cette préparation. Les tranches sont ensuite cuites, par exemple au four ou à la poêle.
Accompagné de sucre, ce mets est servi comme toute pâtisserie, au petit-déjeuner, au goûter ou en dessert .

Si vous avez un morceau de pain de seigle datant de trois à quatre jours c’est l’occasion.

Et franchement  la version salée ! Accompagné d’une salade verte à l’huile de noix (pour faire le plein d’oméga 3) c’est à refaire !

.

Pain perdu version salé (pour 4 tartines):


Ingrédients :

. 4 tranches de pain rassis

. 1 œuf

. 100ml de lait ½ écrémé

. 30g de fromage râpé de votre choix (cantal, vieille mimolette, comté…)

. Noix de muscade

Préparation :

Préchauffer le four th 6 (180°C). Dans une assiette creuse, battre l’œuf en omelette et y ajouter le lait. Bien mélanger le tout.

Faire tremper le pain dans cette préparation en retournant les tartines pour une meilleure absorption. Pendant ce temps, râper les 30g de fromage.

Sur une assiette, déposer les tartines de pain, les parsemer généreusement de fromage râpé et saupoudrer de noix de muscade.

Mettre les tartines au four sur une plaque anti adhésive (ou dans un grand moule à tarte). Faire cuire 20 minutes jusqu’à ce que le dessus soit bien doré. Servir avec une salade verte à l’huile de noix.

.

Pain Perdu Brioché :

Préparation : 20 min

Pour 6 personnes :

1 l de lait

1 gousse de vanille

100 g de sucre en poudre

250 g de Brioche rassie

2 oeufs

100 g de beurre

sucre glace

cannelle en poudre

.

Préparation:


Évidez la gousse de vanille, ôtez les graines, et mettre le tout dans une casserole de lait avec 80g de sucre cristallin.

Faire bouillir le mélange, et laissez refroidir.

Tranchez la Brioche et battez les oeufs avec 20g de sucre jusqu’à blanchissement.

Plongez très rapidement les tranches de Brioche dans le lait froid, puis dans l’oeuf.

Dans une poêle, faire fondre du beurre et placez les tranches de brioches.

Faites griller les tranches de chaque côté jusqu’à coloration.

Saupoudrez de sucre glacé.

.

Pain perdu classique:

.

Ingrédients (4 personnes):

– 4 tranches de pain de mie rassis
– 2 œufs
– 3 verres de lait
– 1 tasse de sucre en poudre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 2 cuillères à soupe de beurre

Préparation:

1 – Casse les œufs dans une assiette creuse et bats-les comme une omelette.

2 – Ajoute une cuillère à café de sucre et le lait. Mélange bien.

3 – Verse le sucre en poudre et le sucre vanillé dans l’autre assiette et mélange.

4 – Avec l’aide d’un de tes parents, fais chauffer le beurre et l’huile dans la poêle.
5 – Pose une tranche de pain sur l’écumoire et trempe-la quelques secondes dans l’omelette au lait. Elle doit bien boire, mais pas devenir toute molle.

6 – Pose la tranche dans la poêle, et recommence avec les autres tranches.

7 – Laisse cuire 2 à 3 minutes de chaque côté.

8 – Quand les 2 côtés des tranches sont bien dorés, retire le pain de la poêle et passe chaque tranche dans l’assiette de sucre.

 

Pâte à biscuit roulé 5 décembre 2011

Filed under: dessert,Recettes,recettes de base — samgraphic18 @ 19 h 58 min
Tags: , , , , ,

Pâte à biscuit roulé

 

 

Ingrédients

 

4 œufs

125 grammes de sucre semoule

60 grammes de farine T45

65 grammes de fécule de pomme de terre (maïzena)

1 goutte de jus de citron

 

 

Commencer par préparer la plaque de cuisson, en découpant un papier de cuisson de sa grandeur.

Clarifier les œufs en faisant bien attention de ne pas mettre du jaune d’œuf dans les blancs.

 

Préparation:

 

Tamiser la farine + la fécule ensemble sur une feuille de papier de cuisson.

 

Battre légèrement les jaunes d’œufs à la fourchette pour les dégourdir ( liquéfier ).

 

Monter les blancs en neige ferme avec 1 goutte de jus de citron à l’aide d’un batteur muni du fouet, quand ils sont bien montés fermes les meringuer en leur ajoutant petit à petit la totalité du sucre semoule.

Baisser la vitesse du batteur au minimum et verser les jaunes d’œufs en filet sur les blancs montés, éviter un mélange excessif quelque tour de fouet suffisent.

 

Sortez le bol du batteur et à l’aide d’une écumoire, incorporer en pluie le mélange farine + fécule dans la pâte à biscuit en  mélangeant délicatement.

 

Vous obtenez une pâte ferme que vous pouvez étaler sur le papier de cuisson recouvrant la plaque.

Prendre bien soin de  répartir  la pâte uniformément sur toute la surface du papier de cuisson.

En aucun cas la pâte à biscuit doit attendre avant la cuisson.

Mettre à cuire immédiatement.

Cuisson:

Préchauffer le four à 200°C

Durée de cuisson environ 5 minutes ou plus suivant les fours, le dessus de la pâte doit être de couleur blond clair.

Mettre la feuille de pâte à refroidir sur une grille.

Utilisation: biscuit roulé fourrés, bûche de noël, etc…

 

Salade César 24 mai 2011

Filed under: entrées,pic-nic,plats complets,Recettes — samgraphic18 @ 21 h 13 min
Tags: , , , , ,

Salade César

Ingrédients pour 1 salade :

Laitue (à volonté)
100 g de tomates cerises coupées en 2
100 g de blancs de poulet
1 oeuf dur
1 CàS de grains de maïs en conserve
25 g de parmesan
1/2 tranche de pain complet
1/4 de gousse d’ail
1/2 oignon
1 CàC de sauce vinaigrette allégée au vinaigre balsamique
1 CàC de moutarde
Tabasco
Paprika
Persil
Sel, poivre
.

Préparation:…..

.
Émincer les blancs de poulet en grosses lamelles, ciseler l’oignon finement. Badigeonner le poulet de moutarde, saupoudrer de paprika et une à deux gouttes de tabasco.
Faire griller le pain au grille-pain, le frotter avec la gousse d’ail, et couper en petits morceaux pour obtenir des croûtons. Réaliser des copeaux de parmesan à l’aide d’un économe. Couper l’oeuf dur en petits quartiers.
Faire revenir l’oignon émincé à sec, dans une poêle anti-adhésive jusqu’à ce qu’il soit translucide. Si vous possédez un petit barbecue de table, vous pouvez pendant ce temps faire griller vos lamelles de poulet. Sinon, faites dorer le poulet dans la poêle avec les oignons. Assaisonner et saupoudrer de persil.
Dresser l’assiette en déposant la laitue, les tomates cerises, le maïs égoutté. Répartir les lamelles de poulet dorées, les copeaux de parmesan, les quartiers d’oeuf dur, ajouter la vinaigrette. Saler, poivrer et décorer avec du persil.
.

Sinon on peut également faire une vinaigrette césar :

Ingrédients:

.
– 1 boîte de filets d’anchois à l’huile d’olive,
– 5 éclats d’ail,
– 2 cuillères à soupe de persil,
– 6 oeufs mollets,
– 1/2 L d’huile d’olive extra vierge,
– 5 cl de vinaigre de vin
– 10 cl d’eau
– 10 grammes de sel fin de cuisine,
– 5 grammes de poivre blanc moulu.

.

Préparation :

Égoutter les anchois correctement, les éponger sur un papier absorbant, et les hacher

Dégermer l’ail, et le hacher finement

Laver le persil, le sécher, et le hacher finement

Cuire les oeufs mollet, c’est à dire comme à la coque »

Les rafraîchir directement

Mélanger l’intérieur des oeufs avec les anchois, le persil et l’ail

Assaisonner de sel et de poivre

Monter ce mélange avec l’huile, comme une mayonnaise

Ajouter le filet d’eau pour détendre votre sauce

Ajouter le vinaigre

Rectifier l’assaisonnement.


 

Les cuisses de grenouilles façon Forézienne 5 avril 2011

Filed under: entrées — samgraphic18 @ 18 h 58 min
Tags: , , , ,

.

Les cuisses de grenouilles façon Forézienne

.

Ingrédients pour 4 pers:

.

4 douzaines de cuisses de grenouilles,

1 citron,

75 g de farine,

2 oeufs battus,

5 cl d’huile,

250 g de mie de pain frais,

Huile pour friture,

Sel et poivre du moulin.

.

Pour la salade :

500 g de pomme de terre,

1 dl de mayonnaise,

1 cuillerée de fines herbes (ciboulette, ciboule, cerfeuil, échalotes).

.

Préparation:


Bien éponger les grenouilles, les passer dans le jus de citron, puis dans la farine, puis dans l’oeuf battu avant de les rouler dans la mie de pain (les grenouilles doivent être bien enrobées de mie)

Les faire dorer sans coloration dans la friture bien chaude pendant 10 minutes.

Il est préférable de ne pas mettre trop de grenouilles en même temps.

Servir avec une salade de pommes de terres chaudes additionnées de mayonnaise aux fines herbes.

Servir chaud.

 

Chandeleur 23 janvier 2011

Filed under: dessert,Petits dèj et goûter,Recettes — samgraphic18 @ 9 h 50 min
Tags: , , ,

La Chandeleur

.

.

.

.

La Chandeleur est une fête religieuse chrétienne officiellement appelée la Présentation du Christ au Temple. On disait aussi autrefois Hypapante. Elle commémore la Présentation de l’enfant Jésus au Temple de Jérusalem et la purification (ou les relevailles) de sa mère, la sainte Vierge (Luc, II, 22).L

Le nom populaire de cette fête en français, Chandeleur, a une origine latine et païenne : la festa candelarum ou fête des chandelles, d’après une coutume consistant à allumer des cierges à minuit en symbole de purification.

Aujourd’hui, on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes. On raconte que c’est ce même pape Gélase Ier qui faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome.

On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.

Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée à la confection des crêpes. On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d’or, (par exemple un Louis d’or) ou à défaut une monnaie, et ce dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année, il s’agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle. On dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes. Il est parfois précisé qu’il s’agit du sommet d’une armoire et que la crêpe est alors réputée ne pas moisir et éloigner la misère et le dénuement. A l’occasion de la Chandeleur, toutes les bougies de la maison devraient être allumées. La tradition demande aussi de ne ranger la crèche de Noël qu’à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël.

.

De nombreux proverbes sont également associés à la Chandeleur. En voici quelques-uns :

.
À la Chandeleur, l’hiver se meurt ou prend vigueur.
À la Chandeleur, au grand jour, les grandes douleurs.
À la Chandeleur, grande neige et froideur.
À la Chandeleur, la neige est à sa hauteur, ce qui signifie que c’est souvent à cette date que l’épaisseur de la neige est à son maximum, au Québec.
À la Chandeleur, le froid fait douleur.
À la Chandeleur, le jour croît de deux heures.
À la Chandeleur, Quéré fait des crêpes jusqu’à pas d’heure.
À la Chandeleur, Rose n’en sentira que l’odeur.
Rosée à la Chandeleur, l’hiver à sa dernière heure.
Si la chandelle est belle et claire, nous avons l’hiver derrière.

.

.

Recettes


Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

Crêpes jambon-fromage

.

Pour 4 crêpes :
130 ml de lait
1 œuf
60 gr de farine
1c à c d’huile
Sel

Fourrage :
140 gr gruyère râpé
2 tranches de jambon blanc
225 ml de lait
25 gr de beurre
25 gr de farine
1 pincée de noix de muscade fraîchement râpée
sel, poivre

Faites les crêpes. Dans un saladier mettez la farine, puis faites un puits et versez-y la moitié du lait. Délayez bien puis ajoutez l’œuf et l’huile. Une fois la pâte bien homogène finissez par incorporer le reste du lait.  Assaisonnez d’une pincée de sel.
Chauffez une poêle à crêpes légèrement huilée et confectionnez 4 crêpes.

Dans une casserole faites fondre le beurre, incorporez la farine tout en remuant sans cesse pour que ça ne colle pas. Versez peu à peu le lait et faites épaissir sur feu doux en remuant sans cesse. Quand la béchamel est épaissie éteignez le feu et ajoutez le sel, le poivre, la noix de muscade râpée et 70 gr de gruyère râpé. Remuez pour faire fondre le fromage puis incorporez le jambon coupé en dés.

Fourrez chaque crêpe de cette préparation et posez celles-ci dans un plat allant au four. Saupoudrez les crêpes des 70 gr restant de gruyère râpé et enfournez à four chaud à 200° jusqu’à ce que le gruyère soit fondu, soit environ 10 min.

.

.

Pâte à crêpes

Ingrédients :

125 g de farine

2 oeufs

35 cl de lait

40 g de beurre fondu

1 càs de sucre en poudre

1 pincée de sel

.

Préparation :

Mélangez la farine, la pincée de sel et le sucre.

Faites un puits au centre et versez les oeufs battus en mélangeant à la farine, puis ajoutez progressivement le lait afin d’obtenir une pâte fluide.

Ajoutez 30 g de beurre fondu et de l’eau de fleur d’oranger ou du rhum ou du whisky, si vous voulez les parfumer, avec 1 cuillère à soupe.

Laissez reposer 1 h normalement, je ne l’ai même pas laisser 30 mn.

Beurrez legerement la poele en utilisant les 10 g restant de beurre, versez y une louche de pâte. Dés que les bords se décollent, retournez la crêpe.

.

Les crêpes peuvent être garnies de différentes façons:

  • Beurre, sucre
  • Nutella
  • Crème de marron
  • Citron pressé, sucre
  • Chocolat
  • Chocolat, chantilly, amandes grillées
  • Antillaise: ananas, raisins secs marinés au rhum brun, flambée au rhum
  • Chocolat, bananes rondelles, chantilly
  • Poire, glace vanille, sauce chocolat, chantilly
  • Caramel beurre salé, chantilly
  • Miel, noix de coco
  • Pomme, figue, noix, miel
  • Sirop d’érable
  • Glace vanille, fraise
  • Confiture de myrtilles, chantilly
Et bien sûr penser à les accompagner avec un cidre doux bien frais…….
.
.


 

L’œuf 24 décembre 2010


L’œuf

.

L’œuf de volaille est un ingrédient entrant dans la composition de nombreux plats, dans de nombreuses cultures gastronomiques du monde.

Le plus utilisé est l’œuf de poule, mais les œufs d’autres oiseaux sont aussi consommés : caille, canard, oie, autruche… les œufs de poissons, comme le caviar, ou de certains reptiles, comme ceux de l’iguane vert, sont également utilisés en alimentation humaine. Cependant, leur utilisation est très différente de celle des œufs de volaille.

Les œufs utilisés en cuisine ne sont généralement pas fécondés, et utilisés à l’état frais, soit moins de vingt-huit jours après la ponte. Dans les traditions culinaires asiatiques, les œufs sont parfois fécondés, comme le balut, ou mis à fermenter pendant plusieurs semaines, comme l’œuf de cent ans.

La plupart des vieilles races de poules françaises pondent des œufs à coquille blanche. C’est le croisement avec des races asiatiques, importées en France à partir de 1850, qui a mené à des œufs de couleur rosé.

L’alimentation marque, elle, la couleur du jaune dans l’œuf.

Coupe d’un œuf de poule domestique : le jaune, au centre, est entouré par le blanc

Coupe d’un œuf de poule domestique : le jaune, au centre, est entouré par le blanc.
1.  Coquille calcaire
2.  Membrane coquillière externe
3.  Membrane coquillière interne
4.  Chalaze
5.  Blanc d’œuf (ou albumen) externe (fluide)
6.  Blanc d’œuf (ou albumen) intermédiaire (visqueux)
7.  Peau du jaune d’œuf (ou vitellus)
8.  Jaune d’œuf (ou vitellus) formé
9.  Point blanc puis embryon
10. Jaune d’œuf (ou vitellus) jaune
11. Jaune d’œuf (ou vitellus) blanc
12. Blanc d’œuf (ou albumen) interne (fluide)
13. Chalaze
14. Chambre à air
15. Cuticule

Afin de vérifier la fraîcheur d’un œuf, il suffit de plonger celui-ci dans de l’eau. Plus l’œuf coule, plus il est frais, plus il flotte, moins il est frais. Ceci est dû à l’augmentation de la bulle de gaz (chambre à air) lors du vieillissement de l’œuf.

On peut également comparer la hauteur à la largeur de l’albumine d’un œuf cassé sur une surface plane. Plus l’œuf est vieux, plus son albumine s’étend.

En cuisine, l’œuf se prépare de différentes manières. Il se consomme cru, gobé par exemple, ou cuit, poché par exemple. Ses modes de cuisson sont variés. Il se mange froid ou chaud.

Afin de distinguer un œuf dur (cuit) d’un œuf cru, il suffit de le faire tourner comme une toupie. Il faut alors arrêter l’œuf un bref instant avec le doigt, si l’œuf se remet à tourner légèrement il est cru. S’il ne redémarre pas il est cuit. Cela est dû au fait que le blanc d’œuf cru, liquide, continue à tourner à l’intérieur de l’œuf et transmet son mouvement à l’ensemble de l’œuf par viscosité et inertie.

On peut également agiter l’œuf près de son oreille pour tenter de percevoir le bruit causé par le déplacement du liquide (s’il n’y a pas de bruit, l’œuf est présumé cuit).

Dans sa coquille :

  • Œuf à la coque : l’œuf est cuit avec sa coquille et présenté dans sa coquille ; le jaune est liquide.
  • Œuf mollet : l’œuf, cuit avec sa coquille, est écalé pour être dégusté ; le jaune est liquide. L’œuf mollet est utilisé pour réaliser l’« œuf en gelée ».
  • Œuf dur : l’œuf, cuit avec sa coquille, est écalé pour être dégusté ; le jaune est solide.
  • Hamine : Les œufs hamine, spécialité de certaines communautés juives, cuisent six heures à feu doux dans de l’eau non bouillante ; ils perdent ainsi moins d’eau et constituent des œufs durs très tendres.

Sans sa coquille :

  • Œuf poché : l’œuf est cuit sans coquille dans une eau frémissante ; le jaune est liquide.
  • Œuf brouillé : l’œuf est cuit sans coquille au bain-marie et monté en masse crémeuse avec du beurre.

Blanc et jaune non mélangés :

  • Sur le plat ou miroir : le jaune, apparent, reste liquide.
  • Œufs tournés : le jaune est liquide mais non apparent car l’œuf a été retourné à mi-cuisson.
  • Œufs cocotte : l’œuf est cuit au four dans un ramequin sur une couche de crème.
  • Œufs frits : l’œuf est poché dans de l’huile.

Blanc et jaune mélangés :

  • Œufs brouillés : l’œuf est cuit au bain-marie et monté en masse crémeuse avec du beurre.
  • Omelette : l’œuf est battu puis cuit à la poêle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

recettes:

.

.

Œufs à la couille d’âne: (Berry)

.

Pour 4 personnes:

4 oignons émincés
2 échalotes émincées
50 cl de vin rouge
1 càc de sucre
120  g de beurre bien froid + 10 g
10 cl de vinaigre de vin
4 œufs
4 tranches de pain
Sel et poivre

Penser à sortir les œufs du frigo plusieurs heures avant de les pocher.

Faire rôtir les tranches des pain coupé à l’emporte pièce dans un peu de beurre.

A feu doux, faire fondre les oignons émincés dans un peu de beurre et les laisser compoter en les remuant de temps en temps. Réserver.

Verser le vin dans un casserole et le porter à ébullition. Baisser le feu et le laisser réduire encore de moitié.
Ajouter les échalotes hachées et faire réduire jusqu’à l’obtention d’un sirop un peu liquide, saler un peu. Réserver.
Dans une sauteuse, mettre 1 litre1/2 d’eau et le vinaigre. Porter à ébullition puis baisser le feu pour que l’eau ne soit plus que frémissante.
Casser les oeufs en les mettant chacun dans une tasse. Les verser doucement dans l’eau frémissante et les laisser pocher 2 mn.
Les sortir délicatement à l’aide d’une écumoire et les poser dans un récipient plein d’eau froide, puis après avoir enlevé les morceaux de blancs qui dépassent, les débarrasser sur un papier absorbant.

Porter à nouveau l’eau de cuisson des œufs à ébullition. Après avoir coupé le feu remettre les œufs pour qu’ils se réchauffent sans cuire.
Poser un belle cuillérée d’oignons sur la tranche de pain.
Remettre le vin réduit sur le feu et incorporer le beurre parcelles par parcelles en tournant sans arrêt.
Poser un œuf sur le lit d’oignon et les arroser de sauce au vin. Donner un tour de moulin à poivre et parsemer de ciboulette hachée.

On peut si on veut rajouter quelques lardons grillés dans la sauce.

.

.

Oeufs durs farcis au roquefort:

.

Ingrédients :
8 œufs durs
– 100 g de roquefort
– 100g de crème fraîche
– 1 c.à.s de concentré de tomates
– paprika
– Sel et poivre
– olives noires pour la décoration
.
.
– Couper les œufs durs en deux et retirer soigneusement les jaunes, écraser-les à l’aide d’une fourchette pour obtenir une pâte, incorporer-la avec le roquefort, la crème fraîche, le concentré de tomates, le sel, le poivre et le paprika.
– Répartir la préparation dans les demi blancs évidés, décorer-les avec les olives noires.
Servir aussitôt.

.

 

Cake bounty 5 août 2010

Filed under: dessert — samgraphic18 @ 22 h 39 min
Tags: , , , , ,

Cake bounty

Ingrédients :


– 3 oeufs

– 150g de farine

– 50g de maizena

– 50g de beurre

– 10cl de lait

– 100g de noix de coco

– 100g de pépites de chocolat

– 120g de sucre

– 1/2 sachet de levure chimique

Préparation:

Dans un cul de poule battez avec un fouet les oeufs et le sucre, puis ajouter le beurre fondu, la farine, la levure et la maizena. Bien remuer et ajoutez enfin le lait, la noix de coco et les pépites de chocolat.

Remuez bien afin d’avoir une pâte, puis versez l’appareil dans un moule à cake beurré et fariné.

Enfournez 35 à 40 min à 180°C.

 

 
%d blogueurs aiment cette page :