Home chef

Site d'un cuisinier Berrichon passionné qui vous donneras des recettes, des astuces , des infos, etc…

Punch « Diable vert » 7 janvier 2012

Filed under: apéritif,boissons,Divers — samgraphic18 @ 17 h 17 min
Tags: , , , , ,

Punch « Diable vert »

.

Recette pour 20 personnes environ:

.

8 bouteilles 33 cl de boisson « diablo verde »  (Leader price)

1 verre de sucre de canne (20 cl)

1 litre de jus d’orange

25 cl de rhum blanc

.

Mélangez tous les ingrédients et laissez mariner le tout 2 jours……

Dégustez bien frais….

.

.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

 

UN GATEAU A L ‘ORANGE 25 mars 2011

Filed under: dessert — samgraphic18 @ 19 h 50 min
Tags: , , , ,

UN GATEAU A L ‘ORANGE

INGREDIENTS :

.

  • 115 gr de sucre
  • 115 gr de beurre
  • 2 oeufs entiers
  • 1/2 d’un jus d’orange et son zeste râpé
  • 115 gr de farine
  • 1 paquet de levure chimique
.

POUR  GLACER LE GÂTEAU:

.

  • 100 gr de sucre glace avec  1/2 du jus d ’une orange.
.

PRÉPARATION :

.

  • Mélangez le sucre et le beurre
  • Ajoutez les oeufs et battre pour un mélange lisse
  • Ajoutez le jus et le zeste
  • Mélangez la farine et la levure.
  • Beurrez et farinez un moule pour verser la préparation.
  • Faites cuire  40 mn  thermostat 5
  • Pendant ce temps préparez le glaçage à l’orange en mélangeant le sucre glace et le jus jusqu’à obtention d’une pommade assez épaisse.
  • Démoulez le gâteau et le glacez avec la préparation pendant qu’il est chaud.
 

LE 44 (digestif) 6 mars 2011

Filed under: boissons — samgraphic18 @ 22 h 45 min
Tags: , , , ,

Le 44

.

.

Digestif à la mode dans les années 80:

.

44 morceaux de sucre
44 grains de café
une orange à laquelle on a donné 44 coups de couteau
un litre d’eau de vie
attendre 44 jours avant de consommer.

.

A consommer avec modération.

 

OSSO BUCCO DE VEAU 12 mai 2010

Filed under: plats,plats complets — samgraphic18 @ 22 h 25 min
Tags: , , , , ,

OSSO BUCCO DE VEAU

.

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 4  jarret de veau (tranches)
  • 3 c. de farine
  • 1 oignon
  • 500g. de tomates
  • huile d’olive
  • sel, poivre
  • 1 verre de vin blanc sec, 1 verre d’eau
  • 1 c. de fond de veau
  • 1 petit bouquet de persil
  • 1 gousse d’ail
  • thym, laurier
  • 1 citron, 1 orange.

Préparation:

  1. Farinez les jarret de veau des deux côtés.
  2. Epluchez et émincez l’oignon.
  3. Plongez les tomates dans de l’eau bouillante quelques secondes pour les pelez, coupez les en gros dés.
  4. Dans une cocotte, faites revenir le jarret de veau dans l’huile d’olive, ajoutez l’oignon, faites dorer.
  5. Ajoutez les tomates.
  6. Salez et poivrez, ajoutez le thym et le laurier.
  7. Ajoutez le vin blanc et faites réduire.
  8. Ajoutez le verre d’eau et la cuillère de fond de veau mélanger bien.
  9. Laissez cuire à feu doux 1h30.
  10. Hacher l’ail et le persil, râpez le zeste du citron et de l’orange. Mélangez le tout, ajoutez à la sauce laisser cuire 2min.
  11. Servez bien chaud, avec des tagliatelles et du parmesan.
 

Raie aux câpres 12 avril 2010

Filed under: plats — samgraphic18 @ 21 h 03 min
Tags: , , , , ,

Raie aux câpres

Ingrédients pour 4 personnes:

4 tronçons d’aile de raie d’environ 250 g chacun
10 cl de vinaigre cristal blanc
1 feuille de laurier
1 branche de thym
grains de poivre
gros sel


Pour la sauce:

60 g de beurre doux
40 g de beurre demi-sel
1 c à café de jus de citron
2 c à soupe de câpres
2 branches de persil plat
poivre

Préparation: (20 mn)


Lavez soigneusement les tronçons de raie sous l’eau froide pour retirer la partie visqueuse qui les recouvre. Mettez-les dans une grande casserole. Ajoutez 4 grains de poivre, 1 c à café de gros sel, le vinaigre, la laurier et le thym. Couvrez largement d’eau froide. Faites chauffer doucement, puis laissez frémir pendant 15 min, en évitant l’ébullition.

Pendant ce temps, préparez la sauce. Rincez le persil, épongez-le, effeuillez-le et hachez finement les feuilles. Egouttez les câpres.

Faites fondre le beurre doux dans une petite casserole et laissez-le cuire de 1 à 2 min, jusqu’à ce qu’il prenne une belle teinte noisette. Ajoutez alors le beurre demi-sel et remuez. Lorsque tout le beurre est fondu, poivrez, ajoutez le jus de citron, les câpres et le persil haché. Retirez du feu.

Egouttez la raie avec une spatule large. Retirez la peau des deux côtés. Déposez-les sur les assiettes chaudes ou sur le plat de service. Arrosez de sauce aux câpres et servez sans attendre.

PS: Vous pouvez ajouter quelques segments d’orange.

 

L’orange (février) 17 février 2010

Filed under: légumes de saison,plats — samgraphic18 @ 12 h 24 min
Tags: , , , , , , ,

L’orange



.

L’orange est un agrumefruit de l’oranger, un arbre de la famille des Rutacées. Comestible, il est très riche en vitamine C. C’est le quatrième fruit le plus cultivé au monde.

L’orange est, comme son nom l’indique, de couleur orange. Elle possède une peau épaisse et assez rugueuse. Elle se découpe en quartiers comme sa cousine la mandarine. L’orange est un fruit juteux, sucré, excitant et il contient de la vitamine C. On utilise ce fruit pour les salades de fruits, les confitures, ou pour consommer son jus.

L’oranger (Citrus sinensis) est originaire de Chine. On peut distinguer deux grandes routes de pénétration de ce fruit en Europe. La route méditerranéenne fut empruntée, à l’époque des croisades (xie sièclexiiie siècle), par l’orange amère ou bigarade: transmis par les Perses aux Arabes, ce fruit fut implanté en Sicile, d’où il se diffusa vers le reste de l’Europe. Dans un second temps, au xvie siècle, les navigateurs Portugais découvrirent l’orange douce en Chine, et la rapportèrent en Europe ; son succès finit par évincer l’orange amère.

Jusqu’à la première moitié du xxe siècle, l’orange était un fruit de luxe et souvent offert comme cadeau de Noël aux enfants. Sa culture en bac a longtemps été un symbole de pouvoir pour les aristocrates qui lui dédiaient des bâtiments spécialisés : les orangeries.

Choisissez des oranges fermes et lourdes, avec une peau lisse et brillante. Prenez des oranges non traitées si vous prévoyez d’utiliser le zeste ou l’écorce. Et bien sûr, en fonction de leurs utilisation, prenez des fruits de bouche (comme les Navels) ou des fruits à jus (comme les Valencias).

Conservez les oranges environ une semaine à température ambiante, ou un peu plus longtemps en les mettant dans le bac à légume du réfrigérateur.

Consommez-les tout simplement entières ou pressées, au petit-déjeuner, en dessert ou à la pause lors d’une balade.

L’orange est aussi très utilisée en pâtisserie et confiserie : coulis, soufflé Grand Marnier, moelleux, orangettes, confiture, crème, pain d’épices, oranges caramélisées… L’écorce confite sert d’ingrédient ou de décor à de nombreux entremets et gâteaux.

L’orange est également présente dans de nombreuses boissons : jus, sirop, sodas, liqueur, punch…

Confit de porc à l’orange, Saint-Jacques à l’orange, poulet à l’orange, rôti de porc à la liqueur d’orange…

.

.

Il existe 4 grands groupes d’oranges :

les navels sont caractérisées par la présence d’un petit embryon de fruit interne (navel signifie « nombril » en anglais), elles n’ont pas de pépins et sont précoces (dès la fin octobre).

– les blondes sont des oranges d’hiver à chair claire, provenant surtout d’Israël, de la région de Jaffa.

– les sanguines (maltaise, moro) ont une peau et une pulpe plus ou moins veinée de rouge, elles sont vendues de décembre à avril.

– les tardives, à chair claire, avec peu de pépins, viennent surtout d’Espagne (valencias) et de l’hémisphère sud.

.

Canard à l’Orange:

.

Ingrédients :

  • 1 canard de 2 kg
  • 3 cl d’huile neutre
  • Sel
  • 50 gr de carotte en gros cubes
  • 100 gr d’oignon coupé en 4

Sauce à l’orange :

  • 25 gr de sucre
  • 30 gr de vinaigre de vin rouge
  • 1/2 litre de fond de veau en poudre reconstitué
  • 2 oranges
  • 5 cl de Grand-Marnier
  • 4 oranges pour la garniture

Préparation :

Saler le canard et le colorer sur toutes les fâces dans une cocotte en fonte.
Ajouter les carottes et les oignons.
Couvrir d’un couvercle et cuire dans un four chaud à 180°C pendant 60 minutes en tournant le canard de temps en temps et en arrosant du jus de cuisson.
Laisser de côté pour préparer la sauce

Prélever le zeste de l’orange et le découper en très fines lamelles. Blanchir 3 fois les zestes en lamelles départ eau froide pour enlever l’amertume.
Réduire le sucre et le vinaigre jusqu’à ce que le mélange caramélise. Ajouter le jus de l’orange et le Grand Marnier.
Ajouter le fond de veau. Laisser mijoter 5 minutes et rectifier l’assaisonnement. Passer au chinois et ajouter les zestes d’oranges blanchis.
Préparons maintenant la garniture

Peler à vif les oranges et prélever les segments que l’on chauffe dans la sauce au moment de servir le plat.

Cette recette est conçue pour ceux qui aime le canard à l’orange et ceux qui n’aime pas comme cela chacun ajoute de la sauce ou pas de sauce.

.

Non je rigole c’est meilleur comme ça!!

.


 

Pain d’épices 8 février 2010

Filed under: dessert,Pains — samgraphic18 @ 21 h 31 min
Tags: , , , , , , ,

Pain d’épices

Ingrédients:


  • 100 g de Farine à gâteaux Francine
  • 60 g de sucre en poudre
  • 3 cuillères à soupe d’ eau
  • 200 g de Farine pour pain de seigle Francine
  • 4 oeufs
  • 60 g de sucre roux
  • 15 cl de lait
  • 300 g de miel
  • 2 citrons
  • 2 oranges
  • 1 c. à café de vanille en poudre
  • 1 c. à soupe de 5 épices
  • 1 c.à soupe de cannelle
  • 1 c. à soupe de noix de muscade
  • 1 pincée de sel

préparation:

Dans un saladier, je mélange avec un fouet les oeufs et le sucre. Je verse le lait tiède et le miel.
J’ajoute le sel et les farines.
Je lave bien les citrons et les oranges, les épluche à l’aide d’un couteau économe et hache finement les zestes, que J’ajoute à la pâte. J’ajoute la vanille, les 5 épices, la cannelle,et la noix de muscade.
La pâte est brune et épaisse.
Je préchauffe le four à 150°/Th.5. Je tapisse le moule d’une feuille de papier sulfurisé beurré, verse la pâte et fais cuire le pain d’épices 1h . Je vérifie la cuisson en enfonçant une lame de couteau au centre du gâteau. Elle doit ressortir sèche, sinon je prolonge la cuisson.
Je prépare le sirop en mettant dans une casserole l’eau et le sucre. Je porte à ébullition.
Pour faire briller le pain d’épices, je le badigeonne, à l’aide d’un pinceau, dès sa sortie du four avec le sirop chaud.

 

 
%d blogueurs aiment cette page :